De la fibre au fil de lin : les différentes étapes de transformation 

De la fibre au fil de lin : les différentes étapes de transformation 

Du teillage au bobinage  en passant par le peignage, la fibre de  lin traverse de nombreuses étapes avant de devenir le fil de lin Safilin que vous connaissez. 

Après avoir été cultivée jusqu’à l’été, de nombreuses étapes subsistent pour que la fibre de lin  devienne fil de lin, les voici :

La réalisation du fil de lin : Le teillage

Suite au rouissage, les andains sont pressés en balles puis stockés. Vient l’étape du teillage. Le teillage est une opération mécanique qui permet de séparer les fibres de lin de l’écorce de la plante, ceci étant fait par broyage et battage. 

La fibre longue est conservée pour être ensuite peignée.

Les anas (l’écorce de la plante) sont récupérés et servent à fabriquer des panneaux agglomérés ou de la litière pour animaux. 

Les fibres courtes dites étoupes de teillage serviront à fabriquer des fils plus épais et plus rustiques notamment utilisés pour l’ameublement ou la ficellerie.

la réalisation du fil de lin - le teillage
La réalisation du fil de lin - le peignage

La réalisation du fil de lin : Le peignage

La fibre longue est ensuite peignée, étape cruciale à la préparation de fils de lin de qualité. Le peignage est en majorité intégré chez le teilleur. Chez Safilin, nous avons fait le choix d’avoir notre peignage en interne, nous achetons la fibre teillée et la peignons nous même.

Le peignage est effectué à l’aide de peignes de plus en plus fins. Cette étape est déterminante afin d’éliminer les derniers petits morceaux de paille. Cela permet également de séparer au fur et à mesure les fibres entre elles. Le peignage crée des rubans de fibre de lin. Ces fibres sont ensuite rassemblées pour former un ruban, plus ou moins étiré pour renforcer sa solidité selon sa future utilisation

La réalisation du fil de lin : Le filage

La préparation: La qualité du fil de lin Safilin est également dûe à la préparation. En effet, pas moins de 25 rubans peignés de différentes régions et différentes années sont mélangés afin de créer la mèche la plus homogène possible. 

Deux procédés bien différents sont ensuite utilisés pour la filature: 

  • La filature au mouillé : elle permet d’obtenir un fil de lin d’une très grande qualité, souvent destiné au secteur de l’habillement et du linge de maison. Avec ce procédé , la mèche de lin va être trempée dans de l’eau aux alentours de 70°C, afin de la rendre souple, ceci dans le but de pouvoir faire de fils plus fins.
  • La filature au sec : ici, les fils de lin obtenus sont plus épais et plus rustiques. A travers ce procédé, les rubans de lin sont filés sans avoir été passés dans l’eau. Ces fils seront réservés à des tissus décoratifs, ou à des usages techniques. 
la réalisation du fil de lin - le filage

La dernière étape est le bobinage : cône tissage, cône teinture, cône carton…Notre atelier de bobinage s’adapte à différents types de présentation pour répondre à vos besoins. 

Désormais lorsque vous verrez vos bobines de fil de lin Safilin, vous comprendrez l’ensemble du parcours qui est fait intégralement en Europe, de la fibre au fil. 

Ci-dessous une vidéo de la transformation des fibres en fil de lin chez Safilin : 

Menu